Gros plan sur le marché de l’emballage !

Graphique examiné à la loupe symbolisant l'analyse d'un marchéLe marché de l’emballage connaît une hausse constante depuis plusieurs années déjà. Considéré comme un indicateur avancé, c’est-à-dire un moyen de voir l’évolution du produit intérieur brut pour l’année suivante, il apporte des solutions sur-mesure pour chaque secteur économique : de l’industrie à la vente au détail, de la restauration à l’exportation… Pourtant bien spécifique, l’emballage alimentaire enregistre une hausse des plus spectaculaires.

Une hausse des ventes de 4% en 2016

L’augmentation des ventes d’emballages depuis trois ans prouve simplement que l’économie française se rétablit peu à peu. Avec 18 milliards de chiffre d’affaires en 2015, le secteur montre une dynamique forte axée sur les nouvelles technologies et le développement durable. On remarque un engouement certain pour l’emballage plastique : 40% des ventes. Le carton et le papier représentent quant à eux un peu moins de 35% des ventes. Le verre affiche une certaine stabilité tandis que le bois, matériau écologique et renouvelable des plus intéressants, est promis à un bel avenir. On note un envol de l’emballage alimentaire, toujours plus résistant et aujourd’hui personnalisable pour répondre aux besoins et aux attentes des acteurs de la restauration rapide mais aussi des spécialistes de la vente par correspondance et par Internet. Le conditionnement est non seulement plus sûr mais aussi plus agréable à utiliser et visuellement plus attractif. Les logos et inscriptions apparaissent en couleur. Des motifs et dessins peuvent égayer et accentuer un style. Finalement, l’emballage alimentaire contribue à améliorer l’image de marque de la société.

Les progrès effectués pour la conception d’emballages alimentaires

Selon les professionnels du secteur, l’emballage alimentaire va devoir être de plus en plus intelligent et permettre un suivi précis, de la chaîne de production au domicile du consommateur. Adapté aux modes de vie, aux nouvelles habitudes de consommation, il se veut innovant et respectueux de l’environnement. Les normes très strictes imposent de revoir certains critères et obligent à une rigueur extrême : un plus pour le consommateur qui se sent rassuré et compris !
Autre avancée majeure : les nouvelles techniques de fabrication de l’emballage alimentaire ont permis de réduire considérablement les déchets ménagers. Grâce aux matières biodégradables, voire compostables, les traces de l’activité humaine sont effacées. Le verre et l’aluminium ont progressivement laissé la place au papier et au carton, plus sûrs pour la santé et plus respectueux de l’environnement. Les plastiques constitués en grande partie de matières biosourcées sont évidemment en plein boum.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *