Quel avenir pour le chrome hexavalent ?

Ce produit qui répond également à la dénomination chrome (VI) correspond au sixième état d’oxydation du chrome. Le chrome hexavalent étant très toxique, il ne sera bientôt plus en usage dans l’industrie. Zoom sur le chrome (VI) et son éventuelle prochaine substitution.

La toxicité du chrome hexavalent

Reconnu cancérogène par la toxicologie et l’écotoxicologie, cette forme de chrome est nocive pour la santé et pour l’environnement. On la trouve pourtant dans divers composés utilisés entre autres dans le tannage industriel du cuir ou la préparation du support avant peinture. En respirant le chrome (VI), on risque des irritations et des saignements de nez. Il provoque aussi des troubles gastriques du type ulcère. Pire, des problèmes respiratoires graves ainsi que des dommages rénaux et au foie pouvant mener au décès ont été constatés. La directive européenne RoHS prohibe donc l’usage dépassant 0,1% en poids de chrome (VI) pour limiter les risques en l’état actuel des choses. A l’avenir, le chrome hexavalent devrait être interdit en Europe à l’horizon de septembre 2024, peut-être même avant.

Le chrome hexavalent bientôt remplacé

Des études se penchent depuis 2013 sur le revêtement de chrome dur élaboré à base de sel de chrome trivalent. Cette option est une alternative sérieuse au chrome hexavalent. Ce substitut provient du même matériau et il est issu de la même technologie. C’est le procédé chimique mis en œuvre qui diffère par rapport au chrome (VI). La chimie utilisée n’est pas toxique et n’est donc pas répertoriée dans l’annexe XIV de l’ECHA, l’agence européenne des produits chimiques. Par conséquent, les sociétés de chromage, à l’image de http://www.verbrugge.frsont déjà en train de développer des films à base de chrome conformes aux directives européennes. Les spécialistes du chrome dur travaillent au développement d’une technique à base de Cr (III) qui améliore ses qualités sans mettre en péril la santé publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *