Auxiliaire de vie auprès de personnes âgées : un métier de contact

Un auxiliaire de vie pour personnes âgées a pour mission de leur apporter un soutien physique, moral et social. Afin de s’acquitter correctement de ses tâches, il doit être armé de plusieurs compétences sur les plans académique, personnel et technique.

Compétences académiques

Un auxiliaire de vie personnes âgées doit posséder des compétences maintenant certifiées en santé, psychologie, hygiène et diététique. Ces compétences lui permettent de réaliser ses multiples tâches au quotidien qui ont toutes pour but d’assurer une bonne qualité de vie à la personne âgée.

Pour exercer le métier d’auxiliaire de vie, le DEAES (diplôme d’État d’accompagnement éducatif et social) de niveau CAP est utile. Ce diplôme remplace depuis 2016 le DEAVS et le DEAMP. Il existe d’autres diplômes dans la branche permettant de réaliser ce type d’interventions, notamment le titre assistante de vie aux familles (Titre ADVF).

Compétences personnelles

L’obtention d’un diplôme ne garantit pas à l’assistant de vie en devenir le succès automatique dans l’exercice de son métier. Il doit également posséder des qualités personnelles qui faciliteront son travail et assureront le confort de vie à la personne sous sa responsabilité.

L’auxiliaire de vie doit donc être pourvu :

Auxiliaire de vie seniorsD’un intérêt pour l’humain et le social – L’auxiliaire de vie étant en contact permanent avec la personne âgée, son sens du relationnel doit être particulièrement développé.

D’une capacité d’écoute appréciable – Demande d’informations et d’explications, confidences de la personne accompagnée sur son histoire passée, ses projets futurs, ses ennuis… il faut savoir tendre l’oreille.

D’une bonne dose de discrétion – L’auxiliaire de vie partageant le milieu de vie de la personne âgée, le respect de son intimité est essentiel.

D’un équilibre moral – Pour soutenir autrui sur le plan psychologique, il faut soi-même savoir faire preuve d’un bon équilibre moral.

D’habiletés en communication – Ces habiletés sont primordiales puisque l’auxiliaire de vie doit communiquer avec la personne aidée, ses proches ainsi que les membres de l’équipe pluridisciplinaire qui interviennent auprès d’elle.

D’une bonne condition physique – L’auxiliaire de vie pouvant être amené à soulever des personnes et des objets lourds, il doit posséder une forme physique irréprochable.

Tact, tolérance, patience, rigueur, dynamisme, capacité d’initiative, respect, sens de l’observation doivent aussi faire partie du bagage de compétences personnelles de l’auxiliaire de vie.

Compétences techniques

Ces caractéristiques personnelles doivent être associées à certaines compétences techniques afin d’optimiser le niveau d’efficacité des tâches à réaliser.

Un auxiliaire de vie personnes âgées doit donc posséder :

Le sens de l’ordre et de l’organisation – Pour parvenir à bien coordonner ses nombreuses tâches journalières, tant administratives que de soutien.

Une capacité d’adaptation – Pour faire face et réagir convenablement aux divers types de situations qui peuvent survenir à tout moment.

Des compétences en matière de travaux domestiques, en préparation de nourriture, des connaissances élémentaires en santé et en hygiène sont autant de prérequis pour bien s’acquitter de ses tâches.

Depuis 1997, les membres de l’équipe de Home Services mettent tout en œuvre pour que vous puissiez bénéficier du professionnalisme de leurs intervenants en service à domicile et d’aide à la personne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *