Qu’est-ce que la micro-greffe de cheveux ?

Si l’un des signes les plus évidents du vieillissement est l’apparition de rides sur le visage, la perte de cheveux marque aussi l’avancée de l’âge. Pas étonnant que ce phénomène soit très mal vécu, en particulier par les hommes qui sont particulièrement sujets à la calvitie. La médecine morphologique anti-âge propose aujourd’hui des traitements adaptés à ce type de problèmes. Lorsque les produits à utilisation locale (par application ou mésothérapie) ne suffisent pas, il faut envisager une micro-greffe de cheveux. Celle-ci se pratique idéalement selon la méthode FUE.

Transplantation capillaire et micro-greffe FUE

Deux techniques sont actuellement proposées pour lutter contre la calvitie. Il s’agit de la technique FUT (ou Follicular Units Tranplant), qui consiste en une transplantation folliculaire. Elle nécessite le prélèvement de bandes de cuir chevelu de 1 à 2 centimètres de large pour une longueur jusqu’à 20 centimètres. Ces bandes sont découpées pour constituer des greffons. Il s’agit d’une opération chirurgicale à part entière, avec tous les inconvénients que cela peut comporter. Si la méthode FUE (pour Follicular Unit Extraction) tend à supplanter l’approche FUT, c’est qu’elle est constituée de micro-greffes de cheveux. Les follicules pileux sont prélevés un à un, avec des instruments de précision, et immédiatement replantés sur la zone à traiter.

Les avantages et les indications de la micro-greffe

La micro-greffe de cheveux selon la méthode FUE ne laisse pas de cicatrices. Elle est donc idéale si vous souhaitez porter vos cheveux courts, contrairement à la méthode FUT. Les sites de prélèvement cicatrisent rapidement et sont invisibles à l’œil nu. La méthode FUE évite par ailleurs une intervention chirurgicale plus lourde et s’effectue sous anesthésie locale. La micro-greffe dure généralement entre 3 et 7 heures. Selon l’ampleur de la zone à traiter, l’intervention peut s’étaler sur plusieurs séances. La micro-greffe est effectuée en trois phases : tout d’abord le prélèvement des unités folliculaires à l’aide d’un punch, ensuite la préparation de la zone d’implantation par micro-incisions destinées à recevoir les greffons, enfin l’implantation des follicules à proprement parler. En une séance, il est possible d’implanter entre 500 et 1500 greffons. Le cabinet Jean Pierre Gobin situé à Lyon est spécialisé en médecine esthétique et propose la micro-greffe de cheveux, cliquez ici pour en savoir plus.

Après la micro-greffe

Ne soyez pas surpris si les cheveux nouvellement greffés tombent : c’est tout à fait normal. Le bulbe qui a été implanté durant la procédure FUE va donner naissance à de nouveaux cheveux. Vous pourrez donc juger des effets de la micro-greffe au plus tôt au bout d’un mois, au plus tard au bout de 6 mois. S’il faut être prudent et ne pas se précipiter à la piscine ou dans l’eau de mer après l’intervention, il est possible de procéder à un shampooing doux 3 jours après le traitement FUE. Le succès de la méthode de la micro-greffe tient autant à son efficacité qu’au peu de complications qu’elle engendre. L’œdème est la complication la plus fréquente, mais il se résorbe très rapidement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *