Le bien-vivre au travail : un défi de l’entreprise intelligente

Les entreprises sont nombreuses à se mobiliser pour lutter contre le stress au travail de leurs employés. En effet, le bien-vivre au travail constitue un enjeu fondamental pour les salariés comme pour les entreprises. Le travail n’est pas seulement une source de revenus, mais aussi une source de bonheur et de plaisir. Voici quelques conseils pour un bien-vivre au travail.

Créer des emplois de qualité

bureauLe bien-vivre au travail n’est pas seulement une mode, c’est une préoccupation commune des entreprises et des salariés qui vise à améliorer la performance et la qualité de vie au travail. En effet, la première responsabilité sociale des entreprises est de créer des emplois de qualité qui permettent aux travailleurs d’y trouver du bonheur et de la fierté. Un employé doit être conscient, quel que soit le poste qu’il occupe, que ses efforts sont utiles et bénéfiques pour les autres et pour l’entreprise.

Plus de confiance, moins de contrôle

La confiance est un facteur clé de la réussite des entreprises intelligentes. Elle n’est toutefois immuable : elle se gagne, mais peut également se perdre. Les entreprises devraient offrir aux employés plus de confiance qui leur permet de s’approprier leur travail. En effet, un employé à qui on accorde sa confiance peut accomplir un emploi de qualité, car il se sent libre de mettre en pratique ses compétences et son intelligence. De plus, l’entreprise doit offrir aux employés l’opportunité de participer à des réalisations collectives.

Concilier les aspirations individuelles et collectives

Concilier les aspirations individuelles et collectives semble un exercice délicat, mais s’avère efficace pour instaurer le bien-vivre au travail. Le chercheur en psychologie sociale Matthew Killingsworth a indiqué après une étude que le bonheur au travail vient avant tout de l’interaction avec les collègues, du projet dans lequel les employés se sont investis ainsi que la qualité des contributions quotidiennes. En effet, la satisfaction provient de la participation à des réalisations collectives. Cela favorise la naissance d’un sentiment d’appartenance à une communauté plus large.

22

Des espaces de travail agréables

Enfin, bien-vivre au travail, c’est aussi pouvoir vivre en communauté avec ses collègues. Cela impose à chacun un respect vis à vis d’autrui, surtout dans les espaces de travails ouverts. Mais il revient également à l’employeur d’offrir des conditions de travail supportables, en proposant des lieux de repos équipés, du mobilier ergonomique ou en optant pour une cloison de bureau afin de préserver l’intimité de chaque employé, par exemple. www.amso.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *