La dépendance au jeu d’argent, une véritable pathologie

Rêver de gagner le pactole et de vivre de ses rentes, vouloir tenter sa chance à une cagnotte… rien de plus normal. Mais parfois, cet engouement se transforme en un véritable besoin. A ce moment là, les jeux d’argent deviennent une addiction. La dépendance au jeu d’argent est une pathologie reconnue qui peut être soignée.

Qu’est-ce que la dépendance au jeu d’argent ?

On peut aimer jouer pour de l’argent et espérer gagner le « gros lot ». Le plus souvent, cela reste une 21pratique épisodique. Le joueur dépendant, quant à lui, va perdre le contrôle de son comportement, même s’il a conscience des conséquences négatives. Il a un besoin irrésistible de jouer et il va organiser sa vie quotidienne autour de ce besoin. L’appel du jeu est sans cesse plus fort, car il espère que les pertes d’argent seront compensées par de nouveaux gains, que ce soit au Casino ou devant un écran. Il y a recherche d’un gain facile, et aussi de sensations particulières.

Cette attitude peut être décelée par la présence de différents symptômes que le joueur dépendant peut développer : les troubles du sommeil, de l’irritabilité, de l’agressivité, des maux de tête, la dépression

 

Comment guérir une dépendance au jeu d’argent ?

Une prise en charge précoce est, bien sûr, recommandée. La première aide peut venir d’une association. Avant pendant et après le traitement de la dépendance au jeu d’argent, les intervenants sont là pour conseiller et soutenir le joueur et son entourage. Le traitement de l’addiction en elle-même est généralement basé sur une psychothérapie cognitive et comportementale et sur un traitement pharmacologique. Les associations comptent parmi leurs professionnels des avocats et assistantes sociales pour essayer de résoudre les dommages financiers et sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *