La collection de timbre : comment procéder ?

Collectionner des timbres va souvent de pair avec la passion pour les cartes postales. Pour ses adeptes, ce loisir procure du plaisir et des moments de détente. Débuter dans cette activité s’avère très simple. Seulement, la question qui se pose, c’est par où commencer et quel genre de timbres collectionner.

Quelques mots sur la philatélie ou la collection de timbres

Les timbres sont des œuvres d’art fragiles : les décoller de leurs supports demande une grande minutie. Par la suite, ils doivent être gardés soigneusement dans des albums. S’il s’agit de collections rares, la valeur de chacune des pièces sera à déterminer avec des experts et des connaisseurs. Prendre l’avis des autres collectionneurs est également une solution astucieuse pour améliorer la constitution d’une nouvelle archive et le classement des timbres-poste. Cette pratique s’avère avantageuse autant pour les débutants que les expérimentés en philatélie.

Les limites de la collecte et quelques astuces

Actuellement, à cause des nombreuses évolutions technologiques, les timbres sont de moins en moins utilisés. Pour se procurer des modèles anciens, il est envisageable de les récupérer sur les courriers d’entreprise, dans les administrations ou autres institutions qui ont eu ou ont encore recourt aux timbres postaux. S’il n’y a pas oblitération intégrale, ce mode opératoire permet la collecte d’une large gamme de produits philatéliques. Il est plus astucieux de garder les anciens plis avec leur enveloppe timbré, les lettres expédiées par la Poste donc affranchies avec des timbres.

Comment organiser et conserver sa collection ?

Il est tout à fait normal de répertorier les timbres selon ses goûts et envies. Aucune règle n’édicte la création d’un album. Chaque collection peut être organisée par pays, époque de l’Histoire, usage et cotation des timbres. Les exposants aux compétitions philatéliques procèdent généralement de cette manière tout en promouvant l’originalité dans leurs présentations. Certains optent pour le remplissage systématique d’albums à cases. Les timbres se détériorent rapidement : il faut donc les mettre à l’abri de l’humidité, de la rouille et éviter toute adhérence au support utilisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *